Edith van de Walle, décompte de martinets

Le 8 juin 2020, étant dans le secteur, j'ai fait une soirée d'observation du Martinet ramoneur à Témiscamingue. Très impressionnant!

 

Environ une demi-heure avant le coucher du soleil les martinets se rassemblent au-dessus de la cheminée. C'est d'abord deux ou trois éclaireurs puis dix. Ensuite plus rien. Puis ils reviennent de plus en plus nombreux et tournoient au-dessus de la cheminée dans un ballet bien orchestré. Leurs crépitements remplissent le silence et le calme du crépuscule. Sont-ils cent ou deux cents ? Difficile à estimer. Tout à coup, un martinet se laisse littéralement tomber dans la cheminée, puis deux , quatre, cinq, dix ... Et c'est parti à une vitesse folle, ils entrent les uns après les autres. Quelques-uns manquent leur coup et dévient. Et cela continue sans arrêt. C'est un spectacle surréel.

 

Finalement, c'est environ 400 Martinets ramoneurs qui ont foncé dans la cheminée dont la majorité en moins de 30 secondes! J'ai été incapable de les compter de visu (vous constaterez ma totale incompétence sur la vidéo). Heureusement, j'ai pris une vidéo et il a vraiment fallu que je la visionne au ralenti pour réussir à les compter et encore il y a une marge d'erreur! La totalité des martinets est entrée dans la cheminée en moins d'une minute et demie. Il faut donc être là au bon moment.

Si vous passez par là, vous rencontrerez sans doute Régis Bérubé, fidèle gardien des martinets qui fait bénévolement le décompte chaque année pour Environnement Canada.

Edith van de Walle

Société du loisir ornithologique de l'Abitibi et du Témiscamingue                                              Facebook